Communiqués de presse

Bilan positif pour l'année 2020 : DACHSER renforce sa confiance auprès de ses clients

En cette année 2020 marquée par le coronavirus, le groupe maintient quasiment son chiffre d'affaires ; un bon deuxième semestre compense les répercussions du confinement au sein de l'Europe en avril et mai.

DACHSER peut se féliciter d'un excellent exercice 2020, marqué essentiellement par la loyauté et les relations étroites de confiance entre le prestataire logistique, ses partenaires de transport et ses clients. Le chiffre d’affaires net consolidé a atteint 5,61 milliards d'euros, affichant ainsi une très légère baisse de 0,9 % par rapport à l'année précédente.

Au Benelux, le prestataire de services logistiques a augmenté son chiffre d'affaires de 2,5 % pour atteindre 329 millions d'euros. Le nombre d'expéditions a augmenté de 3,2 % pour atteindre 3,1 millions, tandis que le tonnage a augmenté pour atteindre 1,3 million de tonnes. Les 850 professionnels de la logistique du Benelux forment ensemble la puissance du réseau.

En cette année 2020 marquée par le coronavirus, le groupe maintient quasiment son chiffre d'affaires.
En cette année 2020 marquée par le coronavirus, le groupe maintient quasiment son chiffre d'affaires.

« Nous avons tenu notre promesse d'être un point d'ancrage de la stabilité dans un contexte de crise sanitaire, indique Burkhard Eling, nouveau CEO de DACHSER. L'imposant succès rencontré auprès de nos clients et partenaires nous a largement motivé. En cette année, nous devons notre réussite essentiellement à nos collaborateurs et collaboratrices, ainsi qu'à tous ceux qui roulent pour DACHSER. Malgré les contraintes supplémentaires liées au virus, ils et elles ont réalisé des performances impressionnantes et se sont montrés en permanence à la hauteur des responsabilités liées à notre statut de prestataire d'importance systémique. »

DACHSER a permis aux chaînes logistiques mondiales de ses clients de fonctionner sans interruption et su trouver des solutions flexibles face aux goulets d'étranglement, notamment à l'échelle des liaisons intercontinentales. Le groupe a en outre réussi à protéger la santé de ses collaboratrices et collaborateurs de façon optimale, sans oublier le soutien apporté à ses partenaires de longue date en Europe.

La baisse de chiffre d'affaires de 2,2 % dans le Business Field Road Logistics est compensée par une augmentation de 5,2 % dans le Business Field Air & Sea Logistics. Ce secteur d'activité a bénéficié des capacités internes de fret aérien par charter et des tarifs de fret élevés pour les transports intercontinentaux. Le nombre d'envois au niveau du groupe a diminué de 2,5 %, passant à 78,6 millions d'unités, tandis que le tonnage global a chuté de 2,9 %, pour atteindre 39,8 millions de tonnes.

Nous avons tenu notre promesse d'être un point d'ancrage de la stabilité dans un contexte de crise sanitaire.

Burkhard Eling, CEO de DACHSER

« Après un bon premier trimestre, les confinements ont entraîné dans bien des pays d'Europe des baisses spectaculaires du nombre d'envois sur le réseau de transport routier européen, explique Burkhard Eling, le CEO de DACHSER. Mais à partir de juin, une nette reprise s'est dessinée, avec des volumes supérieurs aux niveaux de 2019 quasiment en permanence. Notre modèle économique s'est avéré résilient, dynamique et particulièrement souple », conclut-il en tirant un bilan positif.

Le point sur les secteurs d'activité

Le Business Field Road Logistics, qui englobe le transport et le stockage de biens industriels et de consommation (European Logistics) et de produits alimentaires (Food Logistics), est resté au cours de 2020 un moteur de croissance. Toutefois, il n'a pas été possible de rattraper entièrement avant la fin de l'année les baisses de volumes d'avril et de mai en Europe. Résultant des confinements, elles ont particulièrement affecté les entités logistiques de France et de la péninsule ibérique. Le chiffre d'affaires net consolidé du secteur d'activité Road Logistics a ainsi chuté de 2,2 %, revenant à 4,50 milliards d'euros.

Tandis que le Business Line European Logistics connaissait un recul de 3,2 % de son chiffre d’affaires et passait à 3,52 milliards d'euros, DACHSER Food Logistics a vu son chiffre d'affaires augmenter de 1,9 % et atteindre 982 millions d'euros. DACHSER Food Logistics a donc connu une année relativement turbulente, marquée d'une part par des achats de précaution dans le commerce de détail des produits alimentaires et, d'autre part, par de très nombreuses fermetures dans les secteurs de la restauration, de l'hôtellerie et de l'événementiel en Allemagne. Food Logistics est malgré tout parvenue à compenser la baisse des envois dans ces secteurs par l'acquisition de nouveaux clients et l'augmentation des volumes dans le secteur du commerce de détail des produits alimentaires. Sur l'ensemble de l'année, DACHSER Food Logistics a réussi à augmenter son tonnage de 1,6 %.

Le chiffre d’affaires du Business Field Air & Sea Logistics a en revanche bénéficié en 2020 du manque de capacités de fret aérien et maritime ainsi que des tarifs de fret élevés correspondants. Sous l'impulsion des opérations en Asie, ce domaine d'activité a augmenté son chiffre d'affaires de 5,2 %, le portant à 1,20 milliard d'euros. « Nous avons rapidement réagi aux goulets d'étranglement dans le fret aérien et mis en place notre propre capacité avec des avions affrétés, dans un premier temps pour les fournitures médicales, puis pour d'autres marchandises de nos clients. Au total en 2020, nous sommes parvenus à assurer 150 vols charter en propre entre l'Europe, l'Asie et les États-Unis », explique Burkhard Eling. Dans le fret maritime aussi, des capacités restreintes et une pénurie marquée de conteneurs vides ont entraîné une volatilité du marché et de fortes hausses des tarifs. Cette évolution a profité en particulier aux envois LCL, l'activité qui est au fret maritime ce qu'est le groupage au transport routier. « Ce service exclusif est promis à un grand avenir. Nous continuerons par conséquent de développer la fréquence, la capacité et la qualité de nos envois LCL et à promouvoir ainsi la transparence de la connexion avec le réseau européen de fret de groupage », poursuit Burkhard Eling.

« Le coronavirus ne nous a pas fait perdre le contrôle de la situation », a déclaré Burkhard Eling. Cela s'applique autant au renouvellement générationnel au sein de la direction préparé en 2020 et acté le 1er janvier 2021 qu'à la planification des investissements. « L'an dernier, nous avons investi 142,6 millions d'euros dans notre réseau logistique mondial. En 2021, nous porterons ce montant à 190 millions d'euros, notamment pour renforcer les capacités de la logistique contractuelle et faire progresser la numérisation de nos processus et de nos modèles économiques », a-t-il poursuivi. Dans ce contexte, la nouvelle Executive Unit « IT & Development », dirigée par Stefan Hohm, en qualité de Chief Development Officer, joue un rôle capital.

Le pourcentage élevé (61,6 %) de capitaux propres et le solide attachement des actionnaires à l'entreprise familiale constituent selon Burkhard Eling des bases solides pour que DACHSER puisse poursuivre sa politique éprouvée de croissance organique. La crise sanitaire a renforcé l'engagement profondément ancré dans la culture de l'entreprise envers la formation, en particulier au profit des conducteurs et des opérateurs logistiques. En 2020, 625 apprentis et étudiants ayant suivi une formation en alternance ont entamé en Allemagne une carrière dans le groupe, et ce malgré les contraintes imposées par la crise sanitaire.

« Nous allons conserver ce qui fait notre force tout en améliorant notre agilité. Autrement dit, nous allons favoriser l'intégration de nos réseaux et l'introduction de technologies numériques, par exemple pour l'apprentissage automatique ou la localisation des caisses mobiles. Nous renforcerons également notre engagement en faveur de la durabilité et de la protection du climat, annonce Burkhard Eling. Au cours des deux années à venir, nous commencerons, dans le cadre du projet DACHSER Emission-Free Delivery, à étendre nos zones de livraison zéro émission, à au moins onze villes européennes, grâce à de nouveaux camions batterie électriques et vélos cargo à assistance électrique. Nous soutiendrons en outre activement la recherche et les essais sur les piles à hydrogène pour camions, notamment dans le cadre de notre adhésion à l'Association allemande de l'hydrogène et des piles à combustible (DWV). »

DACHSER a poursuivi sa croissance durable en Belgique. Le chiffre d'affaires a augmenté de 2,1 % pour atteindre 120 millions d'euros. Le tonnage a augmenté de 1,5 % pour atteindre 0,5 million de tonnes et le nombre d'expéditions de 5,7 % pour atteindre 1,3 million.

« Grâce au formidable engagement et à la flexibilité de nos employés et de nos chauffeurs, nous avons une fois de plus pu enregistrer de merveilleux résultats », a déclaré Aat van der Meer, directeur général de DACHSER Benelux. « La Belgique est un maillon important du réseau Benelux : à proximité des ports d'Anvers, Gand et Zeebrugge et de l'aéroport de Bruxelles, nos agences bénéficient d'une situation géographique idéale. Interlocking, une solution logistique totale pour le transport routier, le fret aérien, le fret maritime et l'entreposage, offre donc un énorme potentiel pour les chaînes d'approvisionnement de nos clients. »

En Belgique, il y a eu beaucoup d'investissements ces dernières années, notamment dans l'éducation et la formation du personnel et dans les technologies de l'information. En outre, plusieurs étudiants suivent des études doubles chez le prestataire de services logistiques. DACHSER a été l'une des premières entreprises à proposer aux étudiants un programme de formation en alternance.

La croissance stable exige de nouveaux agrandissements et développements, tant à Mouscron qu'à Willebroek. En 2020, Mouscron a encore modernisé le site et augmenté le nombre de places de parking. Une extension est prévue cette année sur le site de Willebroek. L'entrepôt cross-dock actuel couvre 7 000 mètres carrés et dispose de 68 portes de chargement. Dans les mois à venir, il sera agrandi de 2 000 mètres carrés et de 19 portes de chargement. Avec cet espace d'entreposage supplémentaire, DACHSER Willebroek est prêt pour l'avenir.

Contact Raisa Mertens