Communiqués de presse

La logistique - un Domaine réservé aux Hommes ?

Vous cherchez un secteur qui embauche ? En plein boom depuis l’explosion des achats en ligne, le secteur du transport et de la logistique manque de bras. Mais attention, pas seulement de bras masculins – la logistique est aussi une affaire de femmes. L’entreprise DACHSER de Mouscron montre l’exemple.

De gauche à droite - Gohar, Mélissa, Magalie.
De gauche à droite - Gohar, Mélissa, Magalie.

Le secteur du transport et de la logistique est historiquement un secteur masculin, cependant cette situation évolue. Au cours des dernières années, de plus en plus de femmes rejoignent ce secteur. Selon Eurostat, la Belgique a employé 18% de femmes en plus dans le secteur du transport et de l’entreposage depuis 2013, contre seulement 3% d’hommes en plus. Les femmes restent la part minoritaire puisqu’elles représentent seulement 21% des employés dans ce secteur. Etre une femme dans le secteur du transport et de l’entreposage c’est assez rare.

DACHSER Mouscron, entreprise de transport et logistique internationale change les codes avec une équipe composée à 47% de femmes. Nous avons rencontré trois fortes têtes de l’entreprise, elles nous racontent leur fonction et nous disent pourquoi, la logistique est aussi une affaire de femmes.

Je m’entends avec tout le monde, nous sommes une équipe très soudée, il n’y a pas de clans, nous sommes solidaires

Magalie, DACHSER Mouscron

Magalie travaille dans l’entrepôt chez DACHSER. Elle est engagée chez DACHSER Mouscron depuis 22 ans. Lorsqu'elle a débuté chez DACHSER, consciente de ses qualités, l'entreprise lui a rapidement proposé de travailler sur le quai, son poste actuel. Elle a alors tout appris de ce nouveau métier, depuis l’utilisation des scanners à la manœuvre d’un transpalette électrique, Magalie ne connaissait pas le monde de la logistique mais cela ne lui a pas fait peur.

Le matin, elle s’occupe de tâches administratives et l’après-midi elle monte sur sa moto pour aider les hommes dans les écluses. Elle est la seule femme dans l’entrepôt mais cela ne la dérange pas, au contraire. Des hommes, des femmes, pour Magalie peu importe, elle a toujours travaillé dans un environnement masculin et elle s’y sent très bien. « Je m’entends avec tout le monde, nous sommes une équipe très soudée, il n’y a pas de clans, nous sommes solidaires », dit-elle.

Les femmes comme Magalie sont très demandées dans l’entrepôt. Au vu des nouvelles technologies, les femmes ont d’autant plus leur place dans l’entrepôt. Depuis les chariots élévateurs jusqu’aux exosquelettes qui réduisent la charge physique et/ou les troubles musculo-squelettiques, les charges lourdes ne sont plus un défi.

Pas de monde des hommes

Mélissa travaille aussi pour DACHSER Mouscron en tant que spécialiste HR, elle souligne « DACHSER n'est pas seulement un univers d'hommes. Chez DACHSER Mouscron, nous avons presque autant de femmes que d'hommes. Il n’y a pas de distinction entre homme et femme dans le processus de recrutement. C’est la personne la plus qualifié qui aura le poste ». Alors pour DACHSER, ce sont plutôt la qualification et l’esprit d’équipe qui seront prises en considération. Mélissa ajoute « Chacun de nos employés est ici pour travailler pour DACHSER. Nous avons tous des qualités différentes, mais nous sommes tous dépendants de la capacité de chacun à exercer consciencieusement sa profession. C'est ce qui compte pour nous ».

La conscience professionnelle et l'engagement personnel à DACHSER Mouscron ont mené Gohar très loin. Elle est responsable de 24 employés dans le service à la clientèle. Lorsqu'elle a été nommée à ce poste en 2017, elle était la seule responsable féminine de l'agence. « Nous travaillons dans une atmosphère amicale. Je ne me suis jamais vue seule comme femme parmi les hommes. Je suis contre la discrimination, au sens négatif mais aussi positif. A mon avis, ce sont la motivation et la qualification qui comptent. Il faut évaluer objectivement les capacités de la personne concernée » , dit-elle.

Gohar veut aussi encourager d'autres femmes à suivre son exemple. « J'ai l'impression que moins de femmes que d'hommes osent assumer un poste de gestion. Je souhaite que les femmes prennent plus d’initiative pour avancer en se mettant plus en avant. Vous êtes capables, ayez confiance ! »

Contact Joanne Fernandes