Actualités

La puissance des données

L'ensemble de la chaîne d'approvisionnement bénéficie de données plus rapides et de meilleure qualité. Comment, à une époque où les ressources sont rares, les flux de biens et d'informations deviennent plus planifiables, plus efficaces et plus durables.

La clé d'une planification et d'un contrôle précis des quantités se trouve au tout début de la chaîne du processus logistique, dans les données sur les envois.
La clé d'une planification et d'un contrôle précis des quantités se trouve au tout début de la chaîne du processus logistique, dans les données sur les envois.

L'industrie de la logistique a reconnu il y a plusieurs décennies que le flux de marchandises doit être accompagné d'informations. Et plus encore: que les deux sont presque aussi importants l'un que l'autre. Quand l‘envoi arrivera-t-il? Y a-t-il des retards dans la chaîne d'approvisionnement? Comment les influences extérieures affectent-elles les temps de transit? Pour répondre à ces questions des clients et rendre la chaîne d'approvisionnement plus transparente, des systèmes de suivi et de traçabilité, de gestion des événements de la chaîne d'approvisionnement et d'autres systèmes informatiques sont déjà utilisés aujourd'hui.

Du côté des prestataires de services logistiques, des systèmes de base pour la gestion des transports, associés à des outils de planification spéciaux, fournissent des informations aux répartiteurs. Néanmoins, ce qui suit est toujours valable aujourd'hui: l'expérience personnelle, les contacts fiables et le savoir-faire individuel des répartiteurs jouent un rôle important dans la planification quotidienne de la livraison et de l'enlèvement.

Plus que presque toute autre industrie, la logistique s'est constamment optimisée au fil des ans et a continuellement augmenté son efficacité. « Cependant, des défis tels que le manque de chauffeurs et d'espace de chargement, les Peak Seasons, les restrictions d'accès aux centres-villes et les exigences croissantes de durabilité ne peuvent être relevés avec cette approche dans un avenir prévisible. Les expéditeurs et les prestataires logistiques doivent travailler ensemble pour amener la logistique à un niveau totalement nouveau de planifiabilité, d'efficacité et surtout de précision », exige Michael Schilling, COO Road Logistics chez DACHSER. Cela est d'autant plus vrai dans le contexte d'une économie qui s'affaiblit et de la pression croissante sur les coûts et l'efficacité qui en découle. « L'industrie 4.0 a besoin de la logistique 4.0 et vice versa pour assurer un flux de marchandises fiable et des chaînes d'approvisionnement sans problème. Le manque considérable de ressources à l'automne 2017 a permis de mieux comprendre et de sensibiliser toutes les parties à ce problème », explique M. Schilling.

Planification et contrôle précis des quantités

La clé d'une planification et d'un contrôle précis des quantités se trouve au tout début de la chaîne du processus logistique, dans les données d'expédition que l'expéditeur transmet au partenaire logistique: À l'avenir, ces données devront non seulement être fournies entièrement numériquement, mais aussi plus tôt qu'auparavant. DACHSER rend le transfert de données aussi simple que possible grâce à des options de connexion flexibles aux interfaces appropriées (par exemple EDI, API).

« L'ensemble de la chaîne d'approvisionnement bénéficie de données plus rapides et de meilleure qualité. » Michael Schilling, COO Road Logistics chez DACHSER.

L'un des objectif est une notification la veille du chargement. Cela permet de prévoir la disposition, ce qui augmente l'efficacité des processus ultérieurs dans le réseau de groupage - de l'acquisition de l'espace de chargement à la livraison finale. En période d'incertitude croissante et de rareté des ressources, ces données de planification sont un facteur clé. Sur cette base, de futures applications d'information clé et d'analyse prédictive peuvent potentiellement être mises en place.

La notification la veille permet de prévoir la disposition
La notification la veille permet de prévoir la disposition

Adopter comme norme la notification la veille

« Ici, les entreprises et les prestataires logistiques peuvent encore exploiter un grand nombre de potentiels inutilisés en matière d'efficacité et de durabilité », souligne M. Schilling. Chez DACHSER, environ 20 % des expéditions de biens industriels en Europe sont actuellement notifiées la veille de leur enlèvement. Dans le secteur alimentaire, le taux est déjà de 67 %, mais même dans ce domaine, il y a encore une marge d'amélioration considérable. M. Schilling: « Nous voulons commencer ici et faire en sorte que chez Dachser la notification la veille devient la norme dans les transports terrestres européens. » 

Contact Raisa Mertens