Actualités

Les poids lourds en voyage

138 tonnes du Brésil au Mexique - DACHSER Air & Sea Logistics a organisé le transport d'une machine surdimensionnée pour la production automobile. La machine a été démantelée en 14 parties, la plus grande pièce - un compresseur - pesant à elle seule 125 tonnes. La machine a d'abord été transportée par camion à travers l'État brésilien de São Paulo, puis par porte-conteneurs jusqu'au Mexique, où le camion a finalement repris le flambeau pour l'acheminer vers l'usine de production du Mexique central.

DACHSER Air & Sea Logistics a organisé le transport d'une machine surdimensionnée pour la production automobile du Brésil au Mexique.
DACHSER Air & Sea Logistics a organisé le transport d'une machine surdimensionnée pour la production automobile du Brésil au Mexique.

Fin avril, DACHSER a expédié un total de 138 tonnes de machines et de composants surdimensionnés pour la production automobile de Jundiaí au Brésil à Silao au Mexique. L'ensemble du savoir-faire logistique des experts de DACHSER Brésil, DACHSER Mexique et DACHSER USA a été sollicité. «Nous aidons régulièrement nos clients à relever des défis logistiques complexes», explique Guido Gries, directeur général de DACHSER Amérique. «Les projets des transports lourds présentent toujours des défis particuliers. En plus de l'expertise, la pensée innovante est particulièrement recherchée». Pour le client, l'expérience dans le transport de projets et les liens étroits avec l'Amérique latine ont été des facteurs décisifs dans le choix de prendre DACHSER comme partenaire logistique.

Première étape: à travers le Brésil avec une remorque à plate-forme

Un grand défi a dû être maîtrisé dès le début du transport. La machine était toujours en service et se trouvait dans une fosse d'environ 5,5 mètres de profondeur. DACHSER a chargé l'un de ses partenaires locaux, un spécialiste des équipements de levage, de sortir les composants de la fosse. Les composants de la machine ont ensuite dû être démontés en 14 parties de tailles différentes. La vitesse était également importante, car le moment où les machines étaient transportées de l'usine au Brésil affectait naturellement le moment où la livraison arrivait au Mexique. 

Le voyage s'est poursuivi sur une remorque à plate-forme multiaxes sur des itinéraires préalablement approuvés jusqu'au port de Santos. En raison des restrictions liées au COVID-19, il n'y avait pas d'escorte de police, la cargaison ne pouvait être déplacée qu'en terrain partiellement montagneux entre 23 heures et 6 heures du matin. Au total, il a fallu sept jours pour acheminer le fret lourd sur les quelque 160 kilomètres qui séparent Jundiaí du port de Santos.

« Lors de la planification d'un projet de transport de cette taille, de nombreux facteurs doivent être pris en compte. Mais nous savions dès le début que l'élément crucial était la communication », déclare João Caldana, directeur général de DACHSER Brésil.

« Le projet a impliqué de nombreuses parties différentes: Des organismes qui délivrent les permis, en passant par les courtiers, les autorités locales, ainsi que la compagnie maritime et nos partenaires de transport routier - pour assurer une mise en œuvre sans heurts, il est essentiel de tenir tout le monde informé et de l'impliquer pleinement ».

La cargaison était stockée dans le ventre du navire sur des conteneurs à fond plat et une plate-forme spécialement construite.
La cargaison était stockée dans le ventre du navire sur des conteneurs à fond plat et une plate-forme spécialement construite.

Dans un porte-conteneurs à destination du Mexique

Pour le transport ultérieur par bateau, le choix s'est porté sur les Ro-Ro-services ou les Break-Bulk-services. Après une analyse approfondie des coûts, du temps de transit et, surtout, de la sécurité du transport de la cargaison, DACHSER a opté pour une Break-Bulk-solution. Elle offre au chargeur une flexibilité dans le chargement et le déchargement ainsi que dans le stockage et le déchargement, tout en garantissant l'efficacité en termes de respect des coûts et des délais de livraison.

En coopération avec la compagnie maritime CMA-CGM, l'équipe de DACHSER Brésil a déterminé le type de navire pour le transport et le stockage des équipements encombrants. Un porte-conteneurs a été choisi comme l'option la plus efficace et la plus rapide. La cargaison était stockée dans le ventre du navire sur des conteneurs à fond plat et une plate-forme spécialement construite.

Un autre défi attendait dans le port de Santos: pour charger la cargaison lourde sans entrer en conflit avec les grues à portique du terminal, l'équipe DACHSER a disposé une grue flottante, ce qui a permis à l'équipage de charger du côté opposé du navire, évitant ainsi les grues à portique. Il fallait donc de bonnes conditions météorologiques pour que le poids soit réparti avec précision tout au long de l'opération de levage.

La pandémie de Coronavirus se fait également sentir ici

Après 30 jours en mer, la cargaison est arrivée dans le port atlantique de Veracruz au Mexique le 3 mai. C'était la fin d'un week-end férié au Mexique. Grâce aux plans bien coordonnés de l'équipe du DACHSER Mexique, les jours fériés n'ont pas ralenti le transport. La cargaison était rechargée directement du navire sur un camion modulaire, qui attendait à côté du navire la cargaison surdimensionnée. Le dédouanement a ensuite eu lieu le jour suivant.

Comme pour le transport routier au Brésil, la cargaison a été transportée du port à l'usine de production avec des précautions supplémentaires en raison de la pandémie du coronavirus. Alors que les itinéraires pré-approuvés sur les routes de campagne étaient dégagés pour les cargaisons surdimensionnées, des fermetures temporaires de routes, des fenêtres temporelles prédéterminées et le manque d'escortes de la police locale ont affecté l’emploi du temps. Le voyage de 700 kilomètres du port de Veracruz à l'usine du client à Silao, au centre du Mexique, a ensuite pris trois jours. Une fois à destination, trois grues ont finalement déchargé la lourde cargaison du camion.

Pour le client, l'expérience dans le transport de projets et les liens étroits avec l'Amérique latine ont été des facteurs décisifs dans le choix de prendre DACHSER comme partenaire logistique.
Pour le client, l'expérience dans le transport de projets et les liens étroits avec l'Amérique latine ont été des facteurs décisifs dans le choix de prendre DACHSER comme partenaire logistique.

Atteindre ensemble ce qui semble inaccessible

« Réussir à mettre en œuvre un projet de cette ampleur est un accomplissement majeur, surtout en pleine pandémie mondiale », déclare Edgardo Hamon, directeur général de DACHSER Mexique. « Cela montre comment les différentes organisations nationales de la famille DACHSER travaillent ensemble et réalisent ensemble ce qui semble impossible ».

Contact Joanne Fernandes